mercredi, mars 27, 2013

A propos du "sauvetage" de Chypre" (2)

Le billet précédent ayant suscité des commentaires, je vais essayer d'éclaircir mon point de vue en schématisant les actions de l'UERSS à propos de Chypre :

1) Laisser entrer Chypre dans l'Euro Très mauvais

2) Laisser grossir les banques chypriotes et fermer les yeux sur l'argent sale Très mauvais

3) Ensuite, faire les étonnés Mauvais

4) Piétiner la souveraineté de Chypre et lui imposer une solution par le chantage Très très mauvais

5) Mettre les banques en faillite et partager les pertes entre actionnaires et créanciers (dont les déposants) Bon

6) Utiliser l'arbitraire (voire le caprice) pour mettre en place le 5) Mauvais (1)

7) Garder Chypre dans l'Euro Très mauvais

*************
(1) : la solution, c'est la faillite bancaire «pré-packagée».

Au lieu de répéter comme des cons «une banque ne doit pas faire faillite» (sûrement les mêmes cons qui nous répétaient il y a peu «un Etat ne peut pas faire faillite», on a vu ce que cela a donné), on vote dans le calme et la sérénité une loi définissant à l'avance les modalités spécifiques d'une faillite bancaire et le jour où il faut l'appliquer, tout est déjà prêt.

C'est une des raisons qui expliquent que les 500 faillites de banques américaines en quatre ans n'aient pas été un cataclysme. L'autre raison est la taille raisonnable de ces banques.

Aucun commentaire: