vendredi, juin 28, 2013

Préparons le terrain avant le décès de Mandela

Si Mandela ne fait pas aux medias la vilaine cachotterie de survivre, nous devrions avoir droit dans quelques jours au déferlement unanimiste de rigueur (mortuaire, bien entendu !).

Le déferlement unanimiste signera, comme d'habitude, la désinformation. Les saints que se fabrique notre époque ayant la curieuse coutume de ne pas être des saints.

Pour vous préparer, voici le point de vue de l'Amiral :

Le saint, le noir et le terroriste

Pendant qu'on y est, j'ose poser la question sacrilège, la question qu'il ne faut pas poser (donc une question intéressante) : vivait-on mieux en Afrique du Sud, même noir, avant ou après l'abolition de l'apartheid ?

Mais il est vrai que les bien-pensants n'ont que foutre de la réalité et des conséquences de leurs actions idéologiques sur les hommes de chair et d'os.

J'en profite pour rappeler que les blancs, notamment des protestants français, sont arrivés en Afrique du Sud sur une terre inhabitée. Les noirs sont venus après. Il ne s'agit donc pas d'une affreuse colonisation (les colonisations ne sont affreuses que lorsqu'elles sont le fait de blancs. Les colonisations par les noirs, par les arabes ou par les Aztèques ne sont pas affreuses).


Aucun commentaire: