mercredi, août 21, 2013

Le culte du cargo en politique

Le culte du cargo en politique

L'expression «culte du cargo» fait référence à ces habitants du Pacifique qui construisirent de fausses pistes d'atterrissage et des radios en bois en espérant que cela ferait venir les avions chargés de victuailles qu'ils avaient vus pendant la guerre.

Cette expression «culte du cargo» a été généralisée aux comportements consistant à imiter les attributs matériels d'une situation qu'on désire voir arriver sans en comprendre les fondements immatériels (culturels et organisationnels).

En ce sens, on peut dire que la politique économique française est un gigantesque culte du cargo.

En extase devant la Silicon Valley, on crée des pôles de compétitivité à la française avec des grosses brouettes d'argent étatique gratuit, sans comprendre, qu'évidemment, la bureaucratie tue par avance tout l'esprit d'entreprise qui a donné naissance à la Silicon Valley.

L'industrie automobile prospère outre-Rhin ? Le gouvernement français arrose l'industrie de la bagnole de primes diverses, sans comprendre qu'en l'aidant à persévérer dans ses travers, elle la tue.

Le système scolaire est un atout de certains pays ? On arrose le nôtre de moyens -c'est-à-dire, une fois encore, de sousous pris à pleines mains dans les popoches des moutontribuables. En revanche, on ignore que les réussites étrangères sont dues au goût de l'effort, au pragmatisme et à l'ambition.

Et ainsi du reste.

Nous sommes gouvernés par des gens qui vivent dans le culte du cargo. Et nous sommes les soutiers qui chargeons le charbon dans la cale pendant que les capitaines incompétents se gobergent sur la passerelle et nous drossent à la côte.

Aucun commentaire: