vendredi, août 09, 2013

Mes lectures du moment


Il y a des livres dont l'intelligence me soulage de la connerie ambiante.

La transformation de notre société m'angoisse : la connerie y change de statut. De malheureux sous-produit de l'activité humaine, elle passe au rang de vedette. Elle est exaltée, portée aux nues par toute une classe politico-médiatique, elle a ses porte-paroles, elle a ses serviteurs dévoués, trop nombreux pour les citer tous. Beaucoup sont ministres. Dans le relativisme ambiant, une grosse connerie a plus de valeur qu'une fine réflexion.

Et ce n'est pas une connerie simple, sans prétention, aussitôt oubliée que proférée. C'est une connerie vaniteuse, imposante, qui veut rien moins que changer nos vies.

Alors, il est bon de temps en temps de s'abstraire de cette folie et de lire des auteurs vraiment intelligents. Montaigne, bien sûr. Mais d'autres : je suis en train de lire (relire) Fin du siècle des ombres de JF Revel et The hedgehog and the fox d'I. Berlin.

A ceux-là, j'ajoute La révolution française, de Pierre Gaxotte.

Ce n'est pas un hasard si j'ai choisi trois auteurs traitent du totalitarisme et de la liberté, puisque je pense que nous vivons une ère totalitaire.

C'est un totalitarisme inédit, mou, le droit de vote et les libertés sont en apparence préservés mais tournent à vide, n'ont plus de prise sur la réalité. Cependant, les déclarations d'une Najat Vallaud-Belkacem, d'un Vincent Peillon ou d'une Christiane Taubira ne laissent place à aucun doute, il s'agit bien d'un totalitarisme, l'esprit y est : l'Etat est légitime a intervenir arbitrairement dans tous les domaines et nulle opposition n'est tolérée, toute opposition est forcément illégitime.

C'est un totalitarisme orwellien, fait de perversion des mots, de contrôle des medias et de bourrage de crânes.

Aucun commentaire: