mercredi, septembre 11, 2013

Colbert, Smith et Hollande

J'aime écouter Alain Madelin, le mardi matin sur BFM. Il a toujours des images simples qui synthétisent à merveille les situations.

Ce matin, il faisait remarquer que la science économique a été inventée il y a trois cents ans pour tenter d'expliquer l'échec du mercantilisme d'Etat de l'époque, le colbertisme (1).

Or, François Hollande, en prétendant aider, orienter, guider, inciter les entreprises, fait du mercantilisme d'Etat. Autrement dit, le hollandisme est une régression intellectuelle de trois cents ans. Bonjour le PS, soi-disant parti des gens intelligents !

La recette de Madelin ? Casser les monopoles, favoriser la concurrence, attirer les talents en baissant les dépenses publiques et les impôts, favoriser les marges, l'investissement et le capital. Il rêve ! Comment on arrose les clientèles, avec son système ?

**********
(1) : hé, oui. Le colbertisme fut un échec. Qu'un comité de gens très importants ait pu prendre le nom de celui que Mme de Sévigné surnommait le Nord en dit long sur l'ignorance crasse des zélites françaises en économie.

C'est comme si un comité d'armateurs français choisissait de se baptiser le Radeau de la Méduse.

Aucun commentaire: