dimanche, janvier 05, 2014

Bertez sur le «fascisme»

Bertez sur le «fascisme»

Je partage entièrement cette analyse. Comme lui, je pense que nous sommes pris au piège dans un trame de mensonges et de faux-semblants. Et que seuls la vérité, la responsabilité et un comportement adulte peuvent nous sauver.

Notre situation dramatique est assez facile à analyser, mais y trouver remède, c'est autre chose. Simon Leys a fort bien résumé le problème :

«Quiconque se range dans le camp de la vérité et de la lutte contre le mensonge souffre d'emblée d'un lourd handicap : la vérité est banale et monotone, tandis que le mensonge est séduisant, neuf, varié, inventif et possède une infinie garde-robe d'accoutrements à la mode».

Aucun commentaire: