jeudi, janvier 23, 2014

Crise de défiance

Crise de défiance

A lire cet article, je fais presque figure de modéré !

**********
Eric Verhaeghe : La langue de bois est la conséquence naturelle du système partitocratique dans lequel nous vivons. Les partis politiques sont un ramassis de médiocres qui écartent minutieusement les gens de talent et ne recrutent que de plus médiocres qu'eux. 

Regardez les jeunes députés de l'Assemblée Nationale : la plupart d'entre eux sont choisis par les partis au vu de leur incompétence, pour être sûrs qu'ils ne changent rien aux règles du jeu. Assez naturellement, ces gens médiocres utilisent une langue médiocre pour s'exprimer. La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a.
**********

On est assez proche de ma définition du politicien moderne (inspirée de Christian Vanneste ou de Marc de Scitivaux, je ne sais plus) : un politicien est un diplômé qui cherche une planque. Incapable de se rendre utile à la société, il décide de vivre à son crochet et de faire carrière de son parasitisme.

Aucun commentaire: