dimanche, janvier 05, 2014

Dieudonné, le Leonarda de Valls ?

Vous savez comment j'analyse le combat «antifasciste» du gouvernement.

C'est une manoeuvre, avec l'aide des officines, des associations subventionnées et des medias partisans, pour pourrir le débat démocratique, pour empêcher qu'une confrontation de points de vue entre adultes responsables sur des sujets importants puisse se mettre en place.

Plus que de pourrissement du débat, je devrais parler de stérilisation, une politique de la terre brulée médiatique. C'est pourquoi il ne faut pas se laisser détourner, il ne faut pas en parler, en parler c'est déjà entrer dans la manoeuvre de l'adversaire (sauf, éventuellement, avec un peu d'humour).

Ces manoeuvres anti-démocratiques relèvent à mes yeux de la forfaiture. Au fait, on n'entend pas la droite. Ah oui, c'est vrai, elle est aussi anti-démocratique que la gauche.

Toujours est-il que Dieudonné pourrait être à Valls ce que Leonarda fut à Hollande. De même que Leonarda a révélé aux yeux de tous l'énorme défaut de Hollande, l'incapacité à trancher, Dieudonné pourrait bien montrer aux yeux de tous l'énorme défaut de Valls : son sectarisme d'ambitieux sans bornes.

Cela suffira-t-il pour rendre la manoeuvre inefficace ? J'en doute.

Aucun commentaire: