mercredi, avril 30, 2014

Ce con de Caron en action

Affaire Halimi, la sortie d'Aymeric Caron censurée

Un con, ça ose tout, c'est bien connu depuis Audiard. Et tout le monde sait qu'Aymeric Caron est un con de première grandeur. Un vrai con, authentique, avec tous les diplômes et les tampons.

Un de ces sots, dont Montaigne dit qu'il est impossible de discuter avec eux de bonne foi (c'est d'ailleurs le problème fondamental des invités chez Ruquier : ils ont tort d'accepter l'invitation, puisqu'ils savent qu'aucune conversation sensée ne sera possible avec Caron).

Toujours est-il que, là, il fait très fort : venir à une émission sur Ilan Halimi avec des statistiques de meurtres d'enfants palestiniens par l'armée israélienne et tenter au passage de justifier Mohammed Merah, il fallait oser. Les horreurs d'un coté ne justifient pas celles de l'autre (d'autant plus que Merah a tué des enfants désarmés volontairement, ce qui n'est pas le cas de l'armée israélienne).

Mais bon, quand, dans un milieu endogame et autarcique comme celui des journalistes (ou des profs), une opinion débile est rendue quasi-obligatoire par la tribu, on ne comprend plus sa stupidité qu'au moment où on l'exprime devant des gens normaux, qui ne sont pas abrutis par la pression sociale de la tribu.

C'est ce qui est arrivé à Caron. Parce qu'il est plus con que la moyenne, il n'a pas eu l'intelligence de fermer sa grande gueule.

Aucun commentaire: