samedi, avril 19, 2014

La faillite morale de la gauche : à trop faire confiance au mensonge, on se prend les souliers cirés dans le tapis de soie

Aquilino Morelle : le double discours permanent de la gauche morale

Ca fait quand même un métèque de moins dans les allées du pouvoir, mais les Français de souche qui les fréquentent ne se sentent pas plus français, parfois moins. Pour ces gens, «français» est toujours entaché du soupçon de «franchouillard». C'est toujours mieux chez les autres.

Ca fait aussi un petit marquis de moins. Les petits marquis et les petites marquises, qui méprisent le peuple de toute leur morgue, sont une spécialité des gouvernements récents. On ne compte plus les ministres et les hauts fonctionnaires dont le comportement avec le personnel consiste à éclabousser les petits fonctionnaires de leur hauteur, de leur impolitesse et de leurs caprices.

Malheureux destin de notre peuple et de notre pays que d'être dirigés par des gens qui ne les connaissent pas et ne les aiment pas. Bien sûr, il y a parfois les mots d'amour, mais ils ne coutent pas cher. Dans les faits, où sont les preuves d'amour ? Depuis combien de temps, un gouvernement a-t-il pris en compte les intérêts de la France ? Pas ceux de l'Europe, pas ceux de telle ou telle faction, pas ceux de tel ou tel parti, de tel ou tel ambitieux, mais ceux de la France ?

François Hollande est tout ce qu'il y a français de souche, cela ne l'empêche pas d'être calamiteux. S'il disait (et agissait en conséquence), à la manière d'un Schroder, «Peu importe ma ré-elction, faisons ce qu'il faut pour la France», il aurait bientôt des rues à son nom dans les villes de France.


Aucun commentaire: