mardi, juin 24, 2014

Envoyons la machine Vincent Lambert à la casse (3)

L'arrêt du Conseil d'Etat validant la mort par déshydratation de Vincent Lambert ne me surprend pas : mes fidèles lecteurs savent dans quel mépris je tiens notre société.

Quelques articles et liens (merci Curmu) :

Affaire Vincent Lambert : Y a-t-il urgence à légiférer sur la fin de vie ?

Ce que révèle l'affaire Vincent Lambert des dérives de la médecine

Point de vue : euthanasie, ne touchez pas l'Intouchable !

What is bioethics ?

Harsh Medicine: Chapter one from "Culture of Death"

Enfin, on argue des sondages pour dire que les Français sont en faveur de l'euthanasie. C'te bonne blague !

La technique est toujours la même (très efficace, je dois le reconnaître) : la classe jacassante met un sujet à la mode en le présentant d'une manière partielle et partiale (ici, on nous tympanise de «mourir dans la dignité» sans jamais évoquer l'amélioration des soins palliatifs, qui contribueraient grandement au vivre dans la dignité).

Ensuite, on fait des sondages où, étant donné la présentation manichéenne du sujet («Préférez mourir tout de suite sans douleur ou plus tard dans des souffrances atroces ?», je caricature à peine), on obtient des réponses qui vont dans le sens de la classe jacassante. Et hop, le tour est joué : «Les Français sont majoritairement pour cette "avancée"».

Comme, chacun sait, quand le peuple est d'accord avec la classe jacassante (mais dans ce cas seulement), il est souverain (sinon, il est affreusement populiste qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire).

La ficelle est grosse, mais ça marche, alors pourquoi se gêner ?


Aucun commentaire: