mardi, juillet 29, 2014

François Hollande et la religion

Ramadan, chrétiens d'Irak, communautarisme : Hollande face au retour du fait religieuxFrançois

Hollande a un problème avec la religion, comme beaucoup de politiciens.

Le portrait psychologique de François Hollande est facile à tracer : c'est un psychopathe. Aucun adulte équilibré ne supporterait l'exposition médiatique d'un politicien moderne.

C'est un fifils à sa maman (comme Nicolas Sarkozy, comme Louis XIV (1) ). Il a choisi sa mère, assistante sociale de gauche, contre son père, médecin de droite. Un adulte mature passe par-dessus ce genre de parti-pris, lui non.

Or, la religion, c'est la Loi, donc, psychologiquement, le père. Il n'est donc pas étonnant qu'il soit avec la religion comme une poule avec une tronçonneuse.

On peut alors s'étonner de son penchant islamophile évident. Je crois que c'est un mélange : il ne comprend rien à l'islam, mais il est attiré par l'exotisme, par ce qui n'est pas français, il ressent les affinités de l'islam avec le socialisme, il fait des calculs électoraux et, puis, tout simplement, il suit la mode.

Pour ce qu'on en connaît, il est assez facile d'imaginer que François Hollande est un type creux, sans vie intérieure, sans méditation. C'est, fondamentalement, un minable.

Tout cela nous garantit qu'il ne comprendra jamais rien à la religion. Même si, en ces matières, il est imprudent de dire «jamais».

**************
(1) : on notera que Louis XIV a tenté de résister à la pression de la cour (Trianon, Marly). Il était moins azimuthé que nos dirigeants.

Aucun commentaire: