dimanche, août 31, 2014

L'appel des médecins de demain contre le suicide assisté

L'appel des médecins de demain contre le suicide assisté

Bien sûr, toutes ces histoires de «mourir dans la dignité» se ramènent toujours à la même chose : considérer comme indignes de vivre les individus qui ne correspondent pas à certains critères, et, au final, que cela soit l'individu lui-même qui se juge indigne de vivre ne change pas grand'chose à la saloperie du raisonnement.

J'ai déjà abordé le sujet : euthanasie.

Voici ce qu'en pense Philippe Pozzo di Borgo :

J'ai côtoyé l'extrême fragilité, la différence insoutenable du polyhandicapé, du traumatisé crânien, la laideur de celui qui ne sait plus se contenir [...], gémit et hurle sans contrôle. Auraient­-ils tous perdu leur dignité ? En présence de ces extrêmes, j'ai appris à devenir [...] simple récepteur de l'autre dans son infinie altérité. Désarmé face à cet autre tellement désarmant, je suis prêt à reconsidérer le monde avec tendresse et engagement.

Aucun commentaire: