samedi, octobre 04, 2014

La religion de paix et d'amour dans un stade de foot marocain

Un stade foot au Maroc, à Casablanca. A un moment, les cris des supporters changent : «Djihad ! Djihad !», «Daech ! Daech !».



Les lous-ravis de l'islamisation de la France vont-ils encore nous expliquer que ces jeunes conçoivent le djihad comme un combat intérieur ? Que c'est pure provocation, qu'ils ne pensent pas vraiment ce qu'ils disent ? Qu'ils trahissent le «vrai» islam ?

Tous ces gens commettent une erreur stratégique : ils lancent leur combat trop tôt, trop ouvertement.

Le fruit occidental est bien pourri mais pas encore tout à fait assez. Les musulmans ne sont que 60 millions en Europe, c'est énorme mais pas insurmontable. Les pétromonarchies n'ont que le pétrole, un avantage qui pourrait se  retourner contre elles si nous décidions sérieusement de nous en passer.

Il suffirait de deux ou trois gouvernements très fermes en Occident, ce qui peut toujours arriver malgré le verrouillage du système, pour que tous ces hurleurs soient renvoyés à leur faiblesse.

Aucun commentaire: