dimanche, décembre 14, 2014

Culture chrétienne : les chants marials

On me dit que la culture chrétienne se perd. Je n'en doute pas, j'ai des exemples autour de moi, sans parler des conneries effarantes qu'on lit dans les journaux.

Je vous rappelle donc le credo qui contient la doctrine fondamentale de l'Eglise :

Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible.

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles ; il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu.

Engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par lui tout a été fait.

Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel ; par l'Esprit-Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s'est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.

Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et il monta au ciel ; il est assis à la droite du Père.

Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts; et son règne n'aura pas de fin.

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ; il procède du Père et du Fils.

Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ; il a parlé par les prophètes.

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés. J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen

Chaque mot a son importance et certains ont même déclenché des guerres. Ce n'est pas mon intention d'en discuter ici, c'était juste un rappel.

Je voulais vous parler des chants.

Commençons, puisque le temps de l'Avent est en quelque sorte celui de Marie, par le Salve Regina. Il date des années 1100, plusieurs auteurs sont possibles. Toujours est-il que c'est un des hymnes les plus touchants de la liturgie.

Entonné à l'occasion d'hommages à la Vierge Marie, sa «vraie» place, à mon goût, est dans les monastères, à complies, l'office du soir, quand la nuit est tombée, après la prière pour ceux qui vont souffrir pendant la nuit.

Salve, Regina, mater misericordiae.
Vita, dulcedo et spes nostra, salve.
Ad te clamamus, exsules filii Hevae.
Ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle.
Eia ergo, Advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte.
Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exilium ostende.
O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria ! Amen.

Salut, Reine, Mère de Miséricorde,
Vie, Douceur, et notre espérance, salut.
Vers toi nous élevons nos cris, pauvres enfants d'Ève exilés.
Vers toi nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.
Tourne donc, ô notre Avocate, tes yeux miséricordieux vers nous.
Et, Jésus, le fruit béni de tes entrailles, montre-le nous après cet exil.
Ô clémente, ô pieuse, ô douce Vierge Marie ! Amen.




Ensuite le Magnificat

Magnificat anima mea Dominum,
et exsultavit spiritus meus in Deo salvatore meo,
quia respexit humilitatem ancillae suae.
Ecce enim ex hoc beatam me dicent omnes generationes,
quia fecit mihi magna, qui potens est,
et sanctum nomen eius,
et misericordia eius in progenies et progenies timentibus eum.
Fecit potentiam in brachio suo,
dispersit superbos mente cordis sui;
deposuit potentes de sede et exaltavit humiles;
esurientes implevit bonis et divites dimisit inanes.
Suscepit Israel puerum suum, recordatus misericordiae, sicut locutus est ad patres nostros,
Abraham et semini eius in saecula


Mon âme exalte le Seigneur
Mon esprit s’est élevé jusqu’au Dieu sauveur
Parce qu’il s’est retourné vers l’humilité de sa servante
Voici, en effet, pourquoi tous les âges me diront bienheureuse
Puisque, tout puissant, il a fait pour moi des merveilles
Saint est son nom
Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent
Il a acquis la force grâce à son bras
Il a écarté de son esprit les orgueilleux en leur cœur
Il les a déchus de leur trône
Et il a exalté les humbles
Ceux qui ont faim, il les a comblés de biens,
Les riches, il les a chassés, les mains vides
Il a relevé Israël son enfant S’est souvenu de la promesse faite
A nos pères en faveur d’Abraham et de sa lignée
Pour les siècles

On peut penser que cela vaut bien mieux que l'Internationale !

Aucun commentaire: