samedi, janvier 31, 2015

Violette Szabo

Il y a des gens dont la vie rend humble.

Violette Szabo est née Bushell, de père anglais est de mère française. Elle a un petit air d'Ingrid Bergman.

Elle se marie à dix-neuf ans avec un lieutenant des FFL. Ils ont une fille, Tania. Quand elle apprend que son mari a été tué à Bir-Hakeim, elle s'engage dans le SOE comme agent et elle est parachutée en France. Capturée au cours de sa deuxième mission, elle est exécutée à Ravensbrück en 1945. Elle a vingt-trois ans.



J'aurais pu citer la famille Pijeaud : le père, compagnon de la Libération des FAFL, décède des blessures de son combat aérien tandis que son épouse, résistante, meurt en déportation, à Ravensbrück elle aussi. Ils laissent deux orphelins.

Ces histoires mettent en perspective certaines jérémiades contemporaines ou actuelles.

Aucun commentaire: