dimanche, février 22, 2015

Kingsman, secret services

Ce film est pas mal : il retrouve l'esprit des anciens James Bond que les actuels ont complètement perdu. De plus, ce n'est pas une publicité (pour BMW, Aston Martin, Rolex, ...) qui nous barbe pendant deux plombes.

Seul bémol, c'est un peu trop violent (malheureux tic de tous les films d'action contemporains). Mais un film où le héros s'habille à Saville Row et boit de la Guinness ne peut être vraiment mauvais.

On notera que le méchant est intéressant : il croit dans le réchauffement climatique anthropique et, pour sauver la planète, il veut détruire l'humanité.

Licence de scénariste ? Pas tant que cela, le duc d'Edimbourg, époux de la reine Elizabeth, père et grand-père de futurs rois britanniques a un jour déclaré, libre semble-t-il de toute emprise de l'alcool, qu'il était tenté de se réincarner en virus pour détruire la moitié de l'humanité.

Avec un père pareil, on comprend que son fils Charles-les-grandes-feuilles soit con comme un balai. Et que certains Britanniques penchent pour la république.







Au fait quel est mon James Bond préféré ? Au Service Secret de Sa Majesté. Lazenby est nul en James Bond, mais le reste est au mieux. Et Diana Rigg en Mme Bond, inoubliable.







Aucun commentaire: