samedi, février 21, 2015

Le dangereux tropisme islamiste de l'Amérique

Accord USA-Turquie pour équiper les rebelles syriens

C'est une décision totalement folle, on sait ce que vaut la modération des islamistes modérés.

Or, c'est loin d'être un cas isolé, une erreur malencontreuse et exceptionnelle.

L'achat de Rafales par l'Egypte vient en grande partie de la décision des Américains en aout 2014 d'empêcher les Egyptiens de bombarder l'Etat Islamique du Levant avec leurs F16. Et chacun connaît la carrière d'Oussama Ben Laden.

L'alliance des USA avec le wahhabisme est vieille, elle date de 1945.

Mais le mal est beaucoup plus profond. Comme Chesterton, protestant converti catholique, l'explique, il y a beaucoup d'affinités entre le puritanisme protestant et certaines formes rigoureuses du sunnisme.

Prenons un exemple significatif. Ce n'est pas par hasard si les USA ont jadis prohibé l'alcool et si cinq cents villes américaines ont encore des législations très sévères sur la vente et la consommation d'alcool. Chesterton a des pages lumineuses sur l'attitude religieuse vis-à-vis de l'alcool comme révélatrice d'une vision de l'homme. Vous savourerez cet article : L'art perdu de boire catholique (1).

Le moine ripailleur n'est pas hérétique !

Sur l'alcool, il y a les catholiques d'un coté, les puritains et les sunnites de l'autre, et ce rapprochement pénible ne s'arrête pas là.

Je suis très gêné que la plus grande puissance mondiale soit l'alliée de ceux que je considère comme nos ennemis de toujours, plus que les Anglais et plus que les Allemands, c'est dire !

Ceci dit, l'Eglise catholique n'est pas totalement perdue : l'ordre de Malte prie tous les 7 octobre pour les chevaliers et les servants d'armes tués à la bataille de Lépante en repoussant l'envahisseur ottoman.

Nota : certains me font remarquer que les catholiques sont les chrétiens plus enclins à faire des mamours à l'islam. Je sais, j'en connais qui sont islamophiles jusqu'au ridicule. Mais c'est plus l'effet de leur déboussolement (2) qui les affaiblit et les conduit à se rallier aux mâles dominants que d'affinités dogmatiques.

*************
(1) : les puristes pourront s'en tenir à la règle d'Hilaire Belloc, ami de Chesterton. Ne pas boire d'alcools inventés après la Réforme. Cela laisse quand même pas mal de possibilités ! J'ai cru comprendre que les conférences de la société des amis de Chesterton avait plutôt lieu le matin, parce que l'après-midi, après le déjeuner, ça pouvait tanguer.

Pour ceux qui sont touchés par la Grâce :

L’art catholique de déguster le Whisky

(2) : L'Eglise de Rome devient trop dure pour ce qu'elle a de mou et trop molle pour ce qu'elle a de dur. Elle se dévirilise à la vitesse grand V. Le Salut est toujours le même : la doctrine, les Saints.

Aucun commentaire: