samedi, février 28, 2015

Une Ferrari m'as-tu-vu qui me plaît














Vous avez compris que je suis très critique de l'esthétique des Ferrari modernes et que je trouve que le tuning atteint souvent des sommets de laideur.

Mais là, l'ensemble est homogène et comporte un humour sous-jacent bienvenu. Cette 458 est pour un propriétaire de Ferrari qui ne se prend pas trop au sérieux et c'est plutôt plaisant. Elle perd ce coté «je suis un connard à gros chéquier, agressif et malpoli, et j'emmerde le monde entier», ce coté footeux-rappeur-émir, de la plupart des Ferrari actuelles.

Et puis le rappel des warbirds n'est pas pour me déplaire.

Enfin, la 458 est ma contemporaine préférée.





Aucun commentaire: