samedi, mars 14, 2015

Quand Manuel Valls donne des leçons de France, on dirait un Corse donnant des cours de breton

Il y en a un tout petit peu marre de tous ces Français de première génération qui viennent nous expliquer ce qu'est la France.

Valls, Belkacem et compagnie, quand vous serez français comme les Broglie,  vous pourrez ramener votre fraise. En attendant, vous êtes comme ces invités qui font la leçon à la maitresse de maison sur la manière de tenir son ménage, indécents et impolis.

Quand on est un Français de fraiche date, on devrait avoir la décence de n'ouvrir sa gueule que pour dire du bien. Et si on pense du mal, on peut toujours se taire.

Comme disait Lino Ventura que les Français, ces sales xénophobes, aimaient beaucoup, « Je ne suis pas d'ici, alors je ferme ma gueule et je bosse ». Charles Aznavour ne tient pas des propos très différents.

Mais, entre Ventura et Valls, il y a, humainement, un monde. Ventura était un monsieur, Valls est un minable. Ca commence par la même lettre, c'est tout.












Aucun commentaire: