jeudi, avril 23, 2015

Attentat anti-chrétien : les cathos vont-ils se réveiller ?

En italique : les extraits des articles en lien.

Un attentat «évité» par le seul fait du hasard

Super, on peut compter sur le hasard, Dieu est de notre coté, on est rassuré. Mais la politique migratoire folle fait que le hasard est de moins en moins de notre coté : de plus en plus d’immigrés musulmans, cela fait statistiquement de plus en plus de terroristes et d’attentats potentiels.

Et puis, comme écrit Christian Vanneste, L’arrestation de Sid Ahmed Ghlam est l’occasion d’une incroyable opération de brouillage. C’est à qui va le plus contribuer à l’aveuglement de notre pays sur la gravité de la situation. Les faits sont clairs. Une fois encore, une victime, une jeune femme que rien ne prédisposait à mourir sous les balles d’un fanatique, a été tuée. Certes, les attentats dont ce meurtre constituait la première étape, n’ont pas été commis. Le gouvernement se félicite qu’on les ait évités. Ce discours est fallacieux et soporifique. C’est la maladresse de l’apprenti djihadiste qui a enrayé le processus. En revanche, la sécurité publique s’est révélée une fois encore incapable de protéger efficacement la population

Aurélie Châtelain, 32 ans, victime du terrorisme

Parallèlement, Aurélie Châtelain a été élue conseillère municipale, entre 2008 et 2014, sur la liste du maire de droite Guy Bricout. «C'était un véritable rayon de soleil, un sourire éclatant inoubliable. Elle était débordante d'énergie, pétillante, rayonnante ... La danse était sa vie, elle virevoltait de grâce au rythme de la musique», écrit ce dernier dans un communiqué co-signé avec le conseil municipal. Une marche blanche aura lieu dimanche en son hommage.

Une marche blanche ! On rêve ! Les marches d’eunuques, on en a fait des centaines (voir les marches à Charlie).

Les cathos vont-ils se réveiller ?

Ceux qui n'ont pas encore compris, aujourd'hui 24 avril 2015, que l'islam et donc les musulmans conséquents sont fondamentalement hostiles au christianisme et aux chrétiens, que cette hostilité n'a rien de théorique et se traduit par une extrême violence anti-chrétienne, que les chrétiens doivent se protéger de l'islam en refoulant ou en essayant de convertir autant que de besoin les musulmans, ceux qui n'ont pas encore compris tout cela, disai-je, pourquoi le comprendraient-ils soudain aujourd'hui alors que les preuves abondent depuis des mois, des années, des siècles ?

Je suis très pessimiste sur le réveil des cathos, au moins ceux des sommets.

Or, le réveil des catholiques est fondamental pour gagner cette guerre : en effet, il s'agit, au fond du fond, d'une guerre spirituelle. Si les catholiques ne se réveillent pas, s'ils n'assument pas, enfin, leur rôle de guides spirituels de la nation, les non-chrétiens pourront faire ce qu'ils veulent, ils échoueront.

Les chrétiens de France, nouvelle cible des islamistes

Les enquêteurs de la brigade criminelle de Paris et de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont expertisé les téléphones mobiles et l'ordinateur du terroriste présumé. L'analyse du matériel saisi a permis d'établir que le suspect «était en contact avec une autre personne pouvant se trouver en Syrie avec laquelle il échangeait sur les modalités de commission d'un attentat, ce dernier lui demandant explicitement de cibler particulièrement une église», a expliqué le procureur Molins.

Attentat déjoué : stupeur et émotion devant l'église Saint-Cyr-Sainte-Julitte

Le père Jourjon insiste: «On va continuer le dialogue. On ne va surtout pas aller là où les terroristes voudraient nous conduire: la peur, l'isolement, la fermeture.»

Mgr Ribadeau Dumas : «Nous ne devons pas céder à la peur»

Nous appelons tout le monde au calme. Il n'y a pas de raisons de s'alarmer de manière disproportionnée [Pauvre con !]. Troisième considération: il serait dangereux de regarder l'autre avec méfiance, comme quelqu'un de susceptible de causer un dommage à une église. L'attitude chrétienne est celle de l'ouverture, de l'accueil. Nous avons à vivre cette dimension au quotidien, ce qui n'empêche pas une certaine vigilance.

Vous ne pouvez pas empêcher les gens d'avoir peur…

On peut les encourager à surmonter leur peur.

Mgr Ribadeau-Dumas, comme le père Jourion, nous parle de peur mais nulle part il ne nous dit d'où elle vient, de qui elle vient et si elle ne serait pas, par hasard, justifiée, et si, plutôt que de combattre la peur, il ne faudrait pas en combattre les causes. Il réussit l’exploit de ne pas prononcer les mots «islam», «islamique», «islamiste», «musulmans» !

Je croyais que les clercs avaient un devoir de Vérité. J'ai dû me tromper.

Disons les choses franchement : Mgr Ribadeau-Dumas nous parle de ne pas céder à la peur mais il cède à la peur de dire la vérité et de décrire les choses telles qu’elles sont. Comme tous ceux qui lui ressemblent, c'est un lâche, intellectuellement et moralement. Dans sa position de pasteur, c'est un déserteur, un salaud.

Heureusement, il y a Annie :

Annie, 62 ans, se dit «très touchée». «Dans les pays arabes, il y a des chrétiens persécutés qui sont obligés de fuir! souligne-t-elle. Maintenant, voilà que ça arrive en France, pays laïc, ça m'inquiète pour les chrétiens de notre pays ! C'est terrible ; on s'en sort plus!» Malgré ses craintes, elle viendra à la messe dimanche prochain, «en mémoire de tous les chrétiens qui se font attaquer partout dans le monde».

Une fois de plus, les Français sont seuls. Abandonnés par ceux qui devraient en être - comment dire ?- les bergers contre les loups.



Aucun commentaire: