mardi, avril 21, 2015

Du grand Zemmour à propos de la loi sur le renseignement : on nous baillonne, mais on nous demande auparavant de dire «merci»


On n est pas forcement d accord 2104 par rtl-fr


Il dit tout ce que j'avais envie de vous écrire. Si l'on met bout à bout :
  • la déclaration de Manuels Valls à un journal portugais disant qu'il était hors de question de laisser le Front National accéder au pouvoir «à cause de la bombe atomique».
  • les lois scélérates muselant la liberté d'expression.
On a le prétexte, les instruments juridiques et les instruments policiers permettant de tuer toute réelle opposition à la bien-pensance.

Il ne sera plus loisible de discuter (et encore) que de rythme et de tempo : plus d'immigration tout de suite ou la semaine prochaine ? Plus de bureaucratie bruxelloise tout de suite ou dans trois jours ? Plus d'hygiénisme, de dictature des minorités, de pantomime féministe etc. tout de suite ou la mois prochain ?

Mais les politiques de la bien-pensance ne pourront plus être remises en question. Nous n'aurons, nous n'avons déjà, plus le choix qu'entre être «d'accord», «tout à fait d'accord» ou «pas d'accord, on ne va pas encore assez loin, il faut encore plus de "progrès" et d'"avancées"».

La dictature est de moins en moins molle.

Aucun commentaire: