mercredi, avril 29, 2015

La relève de l'escadre de Perse (P. Fabry)

Passionnant.

Extraits du journal de bord du vaisseau du roi Le Breton parti en mars 1671 relever l'escadre dite de Perse, qui est en réalité celle des Indes.

Je suis très étonné de la prégnance du scorbut alors que, depuis l'expédition de Jacques Cartier en 1535, on en connaissait le remède. Plus exactement, des Français en connaissaient le remède, mais ils ne devaient pas être aux bonnes places de l'administration royale.

Il arrive toutes sortes d'aventures dignes de l'Odyssée.

On reste stupéfait devant l'audace de nos ancêtres, les explorateurs, Colomb, Magellan, Cartier, de La Salle, ou les coloniaux, Cortes, Francis Garnier ... Il y eut aussi les scientifiques. Nos derniers aventuriers furent les aviateurs. Les astronautes ne furent pas aussi aventuriers, ils étaient pris dans une organisation bureaucratique tentaculaire.

L'hiatus entre la France du principe de précaution et la France de Pasteur est navrant.



Aucun commentaire: