lundi, avril 13, 2015

L'ascenseur social et la démocratie

Le psychologue et sociologue Christopher Lasch a une remarque très profonde : pour lui, les notions d'«ascenseur social» et d'«élitisme républicain» (je transpose en français les propos américains de Lasch) sont fondamentalement anti-démocratiques.

En effet, elles sous-entendent que la condition populaire n'est pas souhaitable, que la seule condition vraiment souhaitable est celle des intellectuels et que ces élites condescendent à faire une faveur au peuple en permettant aux meilleurs éléments populaires de se hisser à son niveau.

Or, en authentique démocratie, on ne saurait considérer de quelque manière que ce soit que la condition populaire est infamante. On ne peut s'empêcher de penser que la démocratie fonctionne mieux quand elle est le fait de paysans américains et de fermiers suisses.

L'opinion de Lasch est d'autant plus fondée en 2015 que l'insistance des discours sur «l'égalité des chances» et «l'ascenseur social» dissimule à peine un mépris de classe très puissant et que la caste dirigeante fait bien attention que ces discours ne se traduisent pas dans les faits.

L'us et l'abus de l'insulte «populiste» ne signifient pas autre chose que cette combinaison de mépris et de terreur-panique du peuple.

Aucun commentaire: