lundi, mai 18, 2015

Petites nationalités, grandes nationalités

GH Soutou explique qu’une des questions qui a modelé l’élaboration du traité de Versailles dans le camp français est l’attitude irrésolue face aux questions des grandes nationalités et des petites nationalités.

Grande nationalité : yougoslave. Petite nationalité : serbe. Ou si vous préférez : grande nationalité : français, petite nationalité : corse ; grande nationalité : britannique, petite nationalité : écossais etc. Doit-on préférer les petites nations homogènes mais de peu de poids ou les grandes nations à problèmes irrédentistes ?

La question est toujours d’actualité.

Autant l’universalisme politique est totalement con et suicidaire (Hugo voulait que la France se fonde dans l’Humanité ! Il en aura racontées, des conneries, celui-là …), autant le nationalisme peut sombrer dans un séparatisme vétilleux ridicule. Corse du nord ou Corse du sud ?

Le bon choix n’est pas facile à faire : assimilation plus ou moins forcée, autonomie, indépendance.

Entrent en compte l’ethnie, la culture, l’histoire, la géographie et la politique. C’est à décider au cas par cas suivant les intérêts en jeu, c’est de la politique au sens noble.

Tout juste puis-je faire remarquer (raisonnement que mes fidèles lecteurs connaissent bien) que les technologies qui rendent l’information quasi-gratuite favorisent les petites entités homogènes capables de les exploiter avec agilité (Suisse, Singapour, Nouvelle-Zélande, .. .) plutôt que les grands empires bureaucratiques datant de l’ère de l’information rare. De plus, les petits pays sont plus aisément démocratiques : vus d’en haut, les citoyens sont encore des hommes et non des statistiques. Un grand pays n’est pas un petit pays en plus grand.

Petit, c’est mieux. Sauf, peut-être, quand il s’agit de la guerre, mais le destin de la Suisse interpelle.

Je suis curieux de voir comment vont s’en sortir les empires au XXIème siècle.

L’Union Européenne est une idée du XIXème siècle portée sur les fonts baptismaux par des hommes nés au XIXème siècle.

Les Etats-Unis, la Chine, l’Inde, le Brésil, la Russie ?

Aucun commentaire: