dimanche, juillet 12, 2015

Rappel : on nous a vendu l'Euro comme le garant de la paix entre les peuples qui, sinon, se feraient la guerre, ces cons. Heureusement que les européistes, êtres supérieurs et pacifiques, sont là pour les sauver de leurs peccamineuses pulsions et patati et patata ...

Saisi au vol dans le Figaro :

 «Le sentiment du peuple grec à l'égard de l'Allemagne ne cesse de se transformer en haine depuis quelques jours. Le vice-président du Parlement européen et membre de Syriza, Dimitrios Papadimoulis, explique que l'on "veut humilier la Grèce et les Grecs ou renverser le gouvernement Tsipras". Sa cible ? Angela Merkel, la Chancelière allemande, et son ministre des Finances, Wolfgang Schäuble. Un avis partagé par le député Dimitri Savestakis (Syriza) qui parle de "vengeance froide".»

Aucun commentaire: