dimanche, novembre 15, 2015

Patrie en danger : cette fois, l'esprit du 11 janvier ne suffira pas

Pour répondre à un commentateur disant que la France a connu pire. Connu pire ? Quand ? Quand la France a-y-elle été aussi menacée dans son existence ? 1428 ? 1940 ?

Attentats de Paris : «Oui, la patrie est en danger»

Attentats de Paris : cette fois, l'esprit du 11 janvier ne suffira pas

**************
La France et ses alliés réagiront-ils? Comme nous le prévoyions début janvier*, l'esprit Charlie a rapidement volé en éclats et la France est revenue à son business as usual, fachosphère contre pas d'amalgame, comme disent désormais même des médias parmi les plus sérieux. Eric Zemmour est toujours poursuivi par la justice pour des propos qu'il n'a pas tenus. Olivier Todd et Edwy Plenel criminalisent la société française. Sans un mot pour les (vraies) victimes, dès hier soir, de nombreux tweets montraient de la sympathie pour … les musulmans «qui allaient être victimes d'amalgames». Sur France2, une journaliste affirmait ce matin que «nos» jeunes djihadistes sont des «malades» (qu'il faudrait donc soigner, et non punir) …

Passé le temps de l'émotion et peut-être d'une brève unité nationale (Nicolas Sarkozy a déjà posé des questions pertinentes quant à la politique suivie ces derniers mois), qui l'emportera, le camp de la fermeté ou, une fois de plus, celui du relativisme et de l'angélisme? Cette fois, une grande marche cathartique ne suffira pas à trancher la question. On connaît la célèbre phrase de Camus «mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde». Si «nous sommes en guerre», alors Hollande, Obama et quelques autres devraient désigner l'ennemi et en tirer toutes les conclusions. Ou se taire. N'est pas Churchill qui veut.
**************


Aucun commentaire: