vendredi, janvier 22, 2016

Europe : meurtre, suicide ou maladie grave ?

En Europe, les nations ne veulent pas mourir

Islam et Occident : une petite histoire du « choc des civilisations »

***********
Tous ces conflits, tant d'ordre théologique que militaire, ont évidemment très profondément marqué les esprits, et les musulmans qui arrivent en Europe les ont, d'une manière plus ou moins consciente, présents à l' esprit. Il s'agit d'un inconscient collectif qui les conduit à revendiquer, à juste titre d'ailleurs, leur identité musulmane, et ce au-delà de leur adhésion plus ou moins marquée à leur religion. Le problème de l'identité, pour tout individu, il faut en prendre conscience, est tout à fait fondamental, cette notion rejoignant ce que Platon en son temps avait appelé le thymos. On voit donc mal comment les musulmans qui viennent s'implanter aujourd'hui en Europe renonceraient à leur identité: d'ailleurs, la Convention Européenne des Droits de l'Homme veille au grain: elle interdit aux pays membres de mener une quelconque politique qui viserait à s'opposer à ce que tous ces immigrés conservent leur culture. Une politique d'assimilation exigerait de la part d'un pays membre de la Convention Européenne des Droits de l'homme qui voudrait l'appliquer qu'il dénonce son adhésion à ce traité. Et l'on sait que le Conseil de l'Europe est extrêmement vigilant, ne manquant pas d'adresser en permanence aux pays membres des recommandations à cet effet.

De cette confrontation entre les deux civilisations sur un même territoire, le célèbre anthropologue Claude Levi Strauss nous dit qu'il en résultera, inévitablement, à terme, une nouvelle civilisation. C'est ainsi que meurent les civilisations. Face à cette triste perspective, nous pensons qu'il est bon de rappeler la pensée de ce brillant esprit du XXème siècle que fut Arnold Toynbee: «Les civilisations ne sont pas assassinées : elles se suicident».
***********

Aucun commentaire: