samedi, janvier 02, 2016

Les idées des politiciens de droite : une bonne approximation du vide intersidéral

Les politiciens de droite n'ont aucune idée. C'est pourquoi ils adoptent si facilement, quelquefois sans même s'en rendre compte, les idées et le vocabulaire de gauche, car la gauche persiste à avoir des idées, certes très mauvaises, mais elle en a : le pourtoussisme dogmatique et son cortège de malheurs.

Les politiciens de droite font irrésistiblement penser à ce que De Gaulle disait des militaires : «Parfois, s’exagérant l’impuissance relative de l’intelligence, ils négligent de s’en servir». Il faut juste enlever le « parfois », s'agissant des politiciens de droite !

On peut faire remonter ce funeste état d'esprit au dédain chrétien de la politique (« Rendez à César ... »). Mais c'est exagéré : jusque dans les années 40, ce sont les gauchistes qui passaient pour les bêtas naïfs à la pensée grossière. Le bon goût et l'esprit qui pétille étaient de droite.

Je pense qu'une des raisons, au-delà de sa jeunesse, du succès de Marion Maréchal est sa cohérence intellectuelle : elle est de droite, sans concession, contrairement à sa harengère de tante.

Les politiciens dits de droite pourraient-ils redevenir réellement de droite ?

Philippe de Villiers le croit. Dans son mépris pour nos politocards, il les prend pour des girouettes qui seront férocement de droite quand cela sera à la mode.

Tout le problème est :  à la mode, où ? Si c'est en France, il y a bien longtemps que le basculement à droite est en cours. Si c'est à l'intérieur des périphériques parisien, bordelais et lyonnais, c'est une tout autre histoire.

Mon voeu pour 2016 est que les politiciens de droite redécouvrent l'intérêt de penser. Ce n'est pas gagné !

Aucun commentaire: