mercredi, février 24, 2016

La jungle de Calais ? De la rigolade à coté de ce qui nous attend.

Le pire n’est jamais sûr et faire des prévisions est difficile, surtout lorsqu’elles concernent le futur.
Mais le scénario terrifiant (ou un scenario proche) décrit dans cet article :

Boualem Sansal : «Un scénario syrien est possible en Algérie»

est une quasi-certitude, pour les mêmes raisons qui justifiaient en 2011 que certains crient aux fous lors de l’intervention française en Libye et on sait aujourd’hui qu’ils étaient dans le vrai.

Le problème de notre côté (les problèmes de l’autre côté de la Méditerranée regardent les gens qui y habitent, chacun chez soi et les veaux seront bien gardés) est que nous avons oublié que l'histoire est tragique, et que le seul garant de notre liberté est l'épée, nous croyons vivre dans un monde de bisounours où l’alternative de toujours, tuer ou être tué, soumettre ou être soumis, aurait disparu. D’ailleurs, nous ne savons même plus ce qui vaudrait le coup d’être défendu.

Malheureusement, la nature humaine n’ayant pas changé récemment (ou alors, on a oublié de m’en informer), nous avons le choix entre le courage d’être impitoyables ou la résignation à devenir pauvres. Ne pas choisir, rester riches sans être impitoyables, c’est du rêve, de jolies histoires qu’on se raconte.

Heureusement, il n'y a pas que des mauvaises nouvelles. L'UERSS se meurt :

Rétablissement des contrôles aux frontières belges : la solidarité européenne n'existe pas

Mais elle se défend encore et nous sommes aussi emmerdés par les lobbys de crétins :

Pourquoi le rapport d'Amnesty International sur les migrants est malhonnête

Certes, le Système met toutes ses ressources, qui sont immenses, à empêcher les peuples de poser les bonnes questions et les bons débats et à paralyser les nations. Mais la réalité crie trop fort, même les cons l'entendent.

Est-ce que cela sera suffisant ? Je n'en sais fichtre rien.

Je ne méconnais pas les séductions et les forces de l'islam. Après tout, c'est la seule mondialisation qui s'oppose avec succès à la mondialisation occidentale matérialiste. Mais c'est une religion qui fait appel aux bas instincts, la violence, la haine, la concupiscence, comme aucune autre. C'est pourquoi je crois fermement qu'elle finira par échouer.

Mais nous allons beaucoup souffrir avant d'être délivrés.



Aucun commentaire: