vendredi, juin 24, 2016

Brexit : je me suis trompé et j'en suis bien content. Et après ?

Commençons par le début : félicitations aux Anglais d'avoir su se libérer de l'UERSS.

Et félicitations à Nigel Farage (1) (et un petit peu à Boris Johnson).

Je me suis trompé : j'ai pris la puissance du Système pour de la toute-puissance. Ainsi, le Système n'est pas invincible. Excellente nouvelle.

Les Echos, journal du Système, expliquait que le Leave, c'était l'émotion et le Remain la raison. Je pense, évidemment, le contraire exact : le Leave, quitter le navire qui coule, c'est la raison, le Remain, peur du changement, c'est l'émotion.

C'est pas tout ça. Et après ?

Si le Brexit se concrétise (ce qui reste encore à voir), l'Europe allemande voulue par Hitler est faite, l'obsession raciale est juste inversée (métissage à la place de pureté) mais elle est toujours là. Les collabos sont déjà en place. Nous allons morfler. Les dirigeants français vont ramper devant Muttie Angela. Et comme la trouille rend violent, on va la sentir, la schlague.

En tout cas, nos européistes tirent déjà la leçon du Brexit : il y a encore trop de démocratie en Europe, il faut supprimer le peu qui reste.

Brexit : pourquoi l'UE n'aime pas les référendums sur l'Europe

Nos mignons petits garçons apeurés, soumis à maitresse Angela, François, François (y en a deux), Alain, Nicolas, qui veulent réformer la France non pour elle-même mais parce que ce sont les ordres de Berlin, que vont-ils devenir ?

Paraît-il que François court déjà prendre ses ordres à Berlin.

*************
(1) :

"Dare to dream that the dawn is breaking on an independent United Kingdom.

"This, if the predictions now are right, this will be a victory for real people, a victory for ordinary people, a victory for decent people.

"We have fought against the multinationals, we have fought against the big merchant banks, we have fought against big politics, we have fought against lies, corruption and deceit.

"And today honesty, decency and belief in nation, I think now is going to win.

"And we will have done it without having to fight, without a single bullet being fired, we'd have done it by damned hard work on the ground."



Aucun commentaire: