vendredi, juillet 15, 2016

A propos de l'attentat de Nice

Je n'ai pas grand-chose à dire, "je vous l'avais bien dit" ?

Bien sûr, la compassion aux victimes ... Mais elle devient une insulte quand le sentimentalisme lacrymal sert à masquer la ferme décision de ne pas agir sur les causes du terrorisme musulman en France. Alors, le gouvernement, la classe dirigeante toute entière, se contenteront, une fois de plus, de mesures sécuritaires qui emmerderont tout le monde, bourreaux et victimes, et empêcheront plus les Français de se défendre que les terroristes d'agir.

Je vous laisse avec Eric Verheaghe et le commentaire que j'ai laissé en correctif :

Les Niçois, nouvelles victimes du « Vivre Ensemble 

****************
Il faut arrêter de se raconter de jolies histoires.

"Laïciser l'islam" ? Ataturk a essayé, nous avons Erdogan. L'islam existe depuis 1300 ans et l'occident y est confronté depuis sa naissance. Nous le connaissons bien, ce n'est pas comme si c'était une découverte récente. Un peu de culture et de perspective historique, que diable !

Il n'y a qu'une seule chose à faire : arrêter totalement l'immigration musulmane et renvoyer le maximum de musulmans chez eux, car la France n'est pas et ne sera jamais chez eux (le seul moyen pour un musulman d'être vraiment français, c'est de cesser d'être musulman. C'est une grande joie pour moi quand un musulman se convertit chrétien, discrètement, par peur des représailles de ses ex-coreligionnaires).

Cette politique implique évidemment de sortir de tous les "machins" qui nous paralysent (UE, CEDH, etc.). Mais il faut savoir ce que l'on veut : voulons nous encore vivre en France ou dans un califat plus ou moins déguisé qui ne sera plus la France ? C'est une question de vie ou de mort.

Nos dirigeants ont choisi depuis longtemps : la mise à mort de la France, trop petite pour leurs ambitions mégalomaniaques. Le peuple français est abandonné, mais il en a vu d'autres.

On remarquera que le gouvernement se réfugie une fois de plus derrière le très vague "terrorisme", ce qui donne toute la mesure de sa combativité. En fait, sa seule vraie combativité, c'est pour empêcher les Français de se défendre. 
****************

Les Français qui ont envie de se battre pour défendre la France sont une minorité (sinon les mous ne seraient pas élus). La question est : "Cette minorité sera-t-elle assez forte pour faire basculer la majorité molle, le marais, et faire changer la politique de l'Etat ?" Car une fois que l'Etat a basculé du bon coté, c'est gagné.


Aucun commentaire: