jeudi, octobre 13, 2016

A tous les mous de droite qui font la fine bouche

Je connais un tas de mous de droite, dans le genre de Philippe Bilger, qui font la fine bouche devant les Farage, Grillo, Trump, Le Pen …

Mais dites donc, les gars, qu’avez vous fait pour endiguer le ras-le-bol populaire qui explique le succès des Trump, Grillo et compagnie ? Les Républicains US qui se révoltent contre Trump feraient bien de se poser la question.

Certains ont une réponse : « Le peuple est con, c’est sans raison qu’il se révolte, parce qu’il voit les mauvais côtés de la mondialisation (ou de « l’Europe ») sans en voir les bons. »

Réponse doublement erronée : d’une part, les études montrent que le déclassement (au sens large, y compris le sentiment d’être un étranger dans son pays lui-même), ou la menace de déclassement, des classes populaires et moyennes, sont bien réels. D’autre part, qu’il ait tort ou raison, le peuple est souverain.

Alors ? C’est, hélas, très simple : les mous de droite (dont je ne mets pas à cause la sincérité, ils se croient de droite) ont la même sociologie que les bobos de gauche. Ce sont des gagnants de la mondialisation, de l’immigration, de « l’Europe », ils peuvent (pour combien de temps encore ?) profiter des avantages sans trop subir les inconvénients.

Ils sentent bien qu’il y a des trucs qui grattent et qui coincent, c’est pourquoi ils ne sont pas de gauche, mais pas au point de bousculer un système dans lequel ils sont à l’aise, dans tous les sens du terme. Ils ont plus à perdre qu’à gagner, ce qui est de moins en moins le cas de ceux qui votent « populiste ». Alors, ils combattent les pires errements de la bien-pensance mais laissent passer les dérives « raisonnables ». Et l’on vérifie chaque fois l’excellent jugement de Chesterton : « L'affaire des Progressistes est de continuer à commettre des erreurs. L'affaire des Conservateurs est d'éviter que les erreurs ne soient corrigées. »

Et Trump ? La question devient intéressante : il a tout d’un homme du Système et, pourtant, non, il se révolte contre lui. Au-delà de la position sociale, qui incline de tel ou tel coté, il y a l’intelligence et, mieux encore, le caractère. Heureusement, les individus ne sont pas totalement déterminés. Mélange d’ego, de narcissisme, certes, mais aussi un certain goût de la vérité. Pas la vérité de détail, mais de la vision du monde, de l’avenir.



Primaire Les Républicains : "Comme un air de... par rtl-fr





Aucun commentaire: