jeudi, octobre 27, 2016

Hollande et le naufrage démocratique

Article impeccable d’E. Verhaeghe :

Hollande et l’exorcisme démocratique

**************
Je veux bien qu’on critique les populistes à tour de bras, et que, sur les antennes du service public, on vomisse tous ceux qui rejettent les élites. Mais il suffit de lire cinquante ou soixante pages de ce livre [de confidences de Hollande], de ce poison quintessentiel, pour comprendre que le populisme n’est pas né d’une invasion extraterrestre. Il est la réaction naturelle, saine, salutaire, à la débauche de bassesses et de médiocrité dont un président de la République donne la démonstration durant son quinquennat.

Sur ce point, je recommande tout particulièrement le récit de l’éviction (au demeurant justifiée) de Delphine Batho. Les calculs politiques que Hollande dévoile à cette occasion devraient guérir pour longtemps les lecteurs de tout angélisme démocratique. Ils éclairent en tout cas les raisons pour lesquelles les Français sont si nombreux à « rejeter » le système.

Au final, la lecture du livre nous rappelle que la République n’a nul besoin de populistes, de démagogues, de fachosphère, pour trembler sur ses bases. Elle n’est victime de nul complot d’extrême droite qui la menace. Ce qui la tue, c’est le comportement de ces dirigeants médiocres, obsédés par leur carrière, sous-dimensionnés pour le pays qu’ils dirigent, parvenus à force d’intrigues et de combinazioni : lorsque les Français les voient, ils ont envie de vomir, et ils ont raison.
**************

Nous vivons le drame de tous les systèmes politiques bloqués et décadents : plus la décadence est patente, plus le blocage est renforcé par ceux qui en vivent. C'est le problème de la cocotte-minute. Plus la pression monte, plus on souque le couvercle, en espérant que la pression retombera par enchantement ou que l'explosion sera pour les suivants. En général, cela finit mal.

De temps en temps, par miracle, on tombe sur un réformateur qui fait in extremis ce que tout le monde sait qu’il faut faire depuis des années. Mais les miracles ne sont pas fréquents.

Aucun commentaire: