mardi, juillet 18, 2017

Bertrand Renouvin vitrifie la repentance macronienne

Cette histoire de Vel d'Hiv me gonfle. Nos adversaires, dont je me demande de plus en plus s'ils ne sont pas nos ennemis, ont choisi ce terrain.

Bertrand Renouvin remet Macron à sa place, qui n'est pas très haute :

Emmanuel Macron, le Vel d’Hiv, la mémoire et l’histoire – Chronique 140






Aucun commentaire: