vendredi, juillet 14, 2017

Le choix entre la dictature et la tyrannie ?

Je l'ai déjà écrit, je pense qu'Emmanuel Macron est l’alibi de la frivolité des Français : ils se donnent l’illusion du renouvellement sans les difficultés du renouvellement réel.

La politique destructrice pratiquée depuis quarante ans (1974), qui promeut la licence individuelle et la bonne conscience auto-satisfaite au détriment de la liberté collective, continue.

Le point clé est la souveraineté, notamment migratoire. Le débat qui oppose souveraineté et identité est creux : dans la pratique, elles se renforcent ou se détruisent ensemble.

A la vitesse où progresse la corruption de notre patrie, je me demande s'il n'y aurait pas que deux options.

La tyrannie, pour empêcher les Français énervés de défendre leur pays, c'est le régime vers lequel nous glissons toujours plus.

La dictature, pour empêcher les traîtres d'agir. Aujourd'hui, elle semble improbable, mais, de toute façon, elle arrivera par surprise ...

Je vois de moins en moins de voie médiane entre ces deux politiques.

Aucun commentaire: