lundi, octobre 09, 2017

Le suicide des banques françaises

Les banques françaises, en mauvaise santé, s'intéressent aux banques allemandes en encore plus mauvaise santé.

Vous connaissez le mécanisme infernal qui plombe les banques allemandes, le mercantilisme maudit, je vous l'ai déjà expliqué (mais la répétition est la base de la pédagogie) : chaque fois que Mercedes, Porsche ou BMW vendent un panzer à un gros con, ils touchent des Euros qu'ils placent dans une banque allemande. Avec ses Euros, la banque allemande achètent des bons du trésor grec, français ou italien, puisqu'il n'y a presque que plus de dette allemande. Et elle se retrouve plombée de bons du trésor dont elle ne sait pas quoi faire, qui vaudront peut-être un jour zéro, et qui en plus ne rapportent plus rien (merci Mario).

Alors pourquoi les banques françaises se lancent-elles dans cette aventure idiote ?

Parce qu'elles ont déjà fait le coup d'investissements à la con avec les banques italiennes et grecques et qu'elles n'en ont subi aucune conséquence néfaste puisque leur petit cul a été sauvé par les Etats aux dépens des moutontribuables. Plus exactement, les enfoirés de banquiers ex-hauts fonctionnaires ont été sauvés par les enfoirés de hauts fonctionnaires toujours en activité.

Alors c'est la logique du Belge qui met des pièces dans le distributeur de Coca sans s'arrêter : « Tant que je gagne, je joue ».


Aucun commentaire: