samedi, novembre 04, 2017

Catalogne : fin de la récréation ?

Catalogne : la grande peur des élites européennes

*************
L’Union européenne, qui avait si ardemment encouragé la dislocation de la Yougoslavie, et si longtemps prôné une « Europe des régions » destinée à affaiblir les Etats, a, tout à coup, perçu le danger : elle ne peut pas se permettre une dislocation de l’Espagne et une fragilisation de toute l’Europe méditerranéenne, dont les économies sont déjà affaiblies par la toute-puissance d’un euro plus fait pour l’Allemagne que pour elles. C’est toute l’Europe occidentale qui en subirait le contrecoup ; la construction européenne pourrait même être remise en cause.

Au même moment, Bruxelles prend conscience qu’il est plus facile de faire appliquer les directives européennes dans un Etat discipliné comme la France que dans quinze länder allemands [drôle de comparaison]: le régionalisme débridé pourrait passer de mode.
*************

Bref, l'Europe à 95, c'est pas gagné.

Je n'arrive pas à prendre ces histoires catalanes au sérieux. Ca me fait marrer (je m'excuse auprès des Catalans s'il y en a dans la salle). Pour moi, l'indépendantisme catalan est un truc de bobos qui s'emmerdent comme le féminisme est un truc de pétasses bourgeoises désoeuvrées qui veulent faire parler d'elles (Puigdemont, Schiappa, même combat).

Éric Zemmour : "Puigdemont rappellera aux amoureux de l'histoire de France le destin tragi-comique du général Boulanger.

Je ne sais pas si ces pantalonnades finiront bien ou mal, mais ça sera à coup sûr avec un grand éclat de rire de ma part.

Aucun commentaire: