vendredi, janvier 05, 2018

Boitier rouge

Boitier rouge

J'aime beaucoup ce site : les promène-gros-con (1) à la mode, ce n'est vraiment pas son truc.

Je vous ai déjà mis en lien des articles.

Et des articles comme celui-ci :

Nurburgring 1984 : Senna, c’est plus fort que toi

**************
Niko va vous parler d’une époque où les Formule 1 étaient conduites par des humains, et où il était possible de convoquer 20 champions du monde et de leur faire prendre le départ au volant de voitures de série, pour inaugurer un circuit et surtout rire un peu entre amis. Mais le jeune Ayrton Senna, inconnu Brésilien invité au dernier moment est-il d’humeur à jouer ?
**************

On peut ajouter une anecdote à l'anecdote : quand Prost ramène Senna, qu'il rencontre pour la première fois de sa vie, de l'aéroport, il roule à fond les gamelles sur les routes teutonnes et le jeune Brésilien est un peu surpris du slalom entre les voitures « à l'arrêt ». On n'avait pas encore inventé le radar routier.

La légende fait de Senna le pilote qui va vite et de Prost le pilote qui réfléchit, c'est très caricatural : Prost était un pilote extrêmement rapide. Il n'a marqué qu'en deux saisons moins de points que son coéquipier  (1 point d'écart avec Watson, 0,5 point ! avec Lauda) sur treize saisons en F1.

C'était un temps où la course automobile, c'était aussi ça :




***************
(1) : les "kat-kat", sauf les vrais, qui sentent bon la bouse de vache.

Aucun commentaire: