lundi, février 26, 2018

La fin du Brexit

Il semble qu'il puisse se dégager une majorité aux Communes, faite de travaillistes et de pseudo-conservateurs rebelles, en faveur d'un maintien de la Grande-Bretagne dans le marché unique européiste, autrement dit, ça serait le redouté BRINO, Brexit-in-name-only.

Les Brexiteers ont tout simplement manqué de courage : Johnson et Farage se sont défilés, laissant le temps à leurs adversaires de s'organiser. C'est toujours le théorème d'Edgar Faure à propos de la querelle entre Condorcet et Turgot : Condorcet voulait brusquer les réformes, Turgot a refusé, mal lui en prit. Le temps joue toujours contre les ruptures.

Aucun commentaire: