jeudi, mars 29, 2018

Gustave Thibon : le monde ancien des moeurs et des lois

Gustave Thibon est de ces hommes que notre époque est incapable de produire.

Fils d’une famille vigneronne depuis le XVIIème siècle à Saint Marcel d’Ardèche, il avait un père et un grand-père paysans et poètes. Né en 1903, il fut chargé de famille dès l’âge de 13 ans, à la mobilisation de son père. Muni de son seul certificat d’études, il fut philosophe sans jamais cesser d’être vigneron. Connu à New-York peut-être encore plus qu’à Paris, il refusa tous les titres universitaires et ne quitta que rarement son village natal (comme Julien Freund qui, bien que mondialement connu, refusa obstinément de quitter son Alsace pour faire carrière à Paris).

Ayant redécouvert le christianisme, il a été classé comme philosophe chrétien et compte parmi les fondateurs du mouvement des prêtres ouvriers.

A cause de ses thèmes anti-modernes, il a subi les tentatives de récupération du gouvernement de Vichy mais c’est la Résistance qui attendait ses écrits avec impatience. Il a hébergé Simone Weil, morte d’épuisement au service de la France Libre, et a contribué à la faire connaître.

On notera, parmi ses aphorismes :

♘ C'est toujours un grand mal de juger dépassé ce qui est irremplaçable.

♘ Être dans le vent ː une ambition de feuille morte.

♘ Plus une âme est éloignée du mystère originel, plus elle est condamnée à se nourrir de chiffres : l'inventaire remplace pour elle l’invention.

♘ J'ai peur que nous ne marchions vers une espèce de paradis à ras de terre où, nos pieds ne rencontrant plus d'obstacles, nos ailes n'auront plus d'emploi.

Il s’est opposé à la guerre à la Serbie quelques années avant son décès.

Père de trois enfants, vignerons, il est mort en 2001.

Nous sommes bien loin des intellectuels de salons parisiens bardés de diplômes qu’on dit si « brillants » (brillance, je rappelle que c’est la qualité des bons cirages).

Dans notre monde froid, inhumain, les amateurs, au sens noble, ont disparu. Naguère, il n’était pas rare de rencontrer un notaire spécialiste de Virgile, un médecin producteur de spectacles d’ombres chinoises, un avocat chimiste, un moine généticien. On peut encore trouver par ci par là un ingénieur ténor, mais c’est devenu rarissime, et en tout cas, les amateurs d’aujourd’hui n’atteignent plus la renommée dans leur domaine.

C'était mieux hier, car plus humain.


Sur les paysans :



Et on constate une fois de plus la nocivité de ce vendu de Monnet.

Aucun commentaire: