jeudi, mars 01, 2018

Macron est une imposture, Blanquer aussi

A-t-on encore le droit de critiquer Jean-Michel Blanquer ?

*************
La droite aura-t-elle le courage de dire qu'elle veut une école de la transmission, une école dans laquelle on admet que le professeur transmette et que l'élève apprenne ? Cinquante ans après, il faut ouvrir le procès de Mai 68, qui a brisé l'école et donc la République. La transmission libère parce qu'elle révèle à l'enfant d'où il vient ce qui lui permet de mieux savoir où il va. L'école de la transmission est aussi celle qui apprend à l'élève qu'il vit dans une communauté dans laquelle il occupe une place précieuse, que la place des autres a tout autant de valeur et qu'ensemble on fait toujours plus que seul. La droite comme la gauche devraient vouloir une école qui transmet les savoirs et les savoir-être autant que les savoir-faire en leur donnant du sens. L'école ne doit pas former de petits techniciens mais éduquer de petits hommes.

Dans La France contre les robots, Georges Bernanos écrivait que la France, héritière de la civilisation hellénique, refusait d'entrer dans «le paradis des robots». Aujourd'hui, ce doit être la belle mission de l'Éducation nationale que de combattre en première ligne sur ce front.
*************

Aucun commentaire: