mardi, mai 22, 2018

Commémoration du génocide des Grecs du Pont (parce qu'il y a des victimes de génocide qui intéressent moins les médias que d'autres)

D'un ami français qui vit en Grèce pour raisons familiales et qui s'est converti à l'orthodoxie, irrité par la mollesse de l'Eglise romaine :

***********
Au cas où les media français n'en auraient pas parlé, samedi 19 mai était le jour anniversaire de commémoration du génocide des chrétiens, en particulier des Grecs, dans la région du sud de la mer noire (voir carte).

Ce génocide a commencé dès 1914 et s'est poursuivi jusqu'en 1923 (environ 350 000 tués dans cette région seulement). En fait il s'est intensifié entre la fin de la guerre (prise de pouvoir des "jeunes turcs") et le traité de Lausanne (1923) où le problème du transfert des populations (majorité de Grecs, mais aussi Assyriens et Arméniens) ne se posait plus du fait de l'élimination des populations chrétiennes de la région (travaux forcés, déportations,...). Le sultan était en fait plus tolérant.

Les puissances occidentales étaient au courant (voir titre du New York Times de l'époque; Trébizonde était la ville la plus importante) Ici, en Grèce, nous avons vu un stand devant le parlement à Athènes et, bien sûr, le sujet a été largement évoqué à la messe ce matin. N'oublions pas l'histoire !
***********


Aucun commentaire: