samedi, mai 05, 2018

L'important se passe en Italie

Pendant qu'on nous amuse avec les casseurs gauchistes, l'important, la vraie révolution possible, c'est en Italie.

Je pronostique et je souhaite (dans cet ordre) l'éclatement de l'Euro et de l'UE depuis une douzaine d'années (la capacité de résistance, l'acharnement, des européistes m'a beaucoup surpris au début, maintenant je suis habitué).

Je pensais que le Brexit créerait un effet de mode. Mais les négociations se passent si mal, à cause d'une technocratie anglaise qui joue pour le camp d'en face, que ça serait plutôt le contraire.

Pendant que les medias complices nous montent une opposition mélenchono-lepeniste en carton-pâte à Macron, ce qui est évidemment le meilleur moyen de lui garder le pouvoir, l'Italie n'a pas dit son dernier mot. La subversion (l'émission par le gouvernement italien de reconnaissances de dettes échangeables tenant lieu de monnaie parallèle) puis l'éclatement de l'Euro sont dans beaucoup de têtes qui se sont rapprochées du pouvoir suite aux dernières élections.

Bien sûr, la France, qui se croit révolutionnaire, sera, une fois de plus depuis cinquante ans, à la traîne de l'histoire.

Mais les eurotyrans vont se battre et nous savons désormais de quoi ils sont capables.

À ROME, LE SORT DES PEUPLES D’EUROPE EST EN JEU






Aucun commentaire: