mardi, juin 26, 2018

La férocité de la bobosphère



On nous effraie avec une prétendue « fachosphère », qui ne peut pas exister, faute de pouvoir médiatique, mais il existe sans doute aucun une bobosphère, filiale française de la mondialosphère, dont la férocité n’a pas de bornes.

Il est aisé de constater que les journalistes contemporains se comportent non comme des journalistes au sens classique mais comme des commissaires politiques. La balle qu’ils vous mettent dans la nuque est médiatique mais on voit à l’œuvre la même pulsion d’élimination, de néantisation, des contradicteurs.

Ce totalitarisme mou, cette tyrannie rampante, sont des inventions politiques géniales : Lénine et Hitler apparaissent par comparaison comme grossiers.


Aucun commentaire: