dimanche, janvier 13, 2019

GJ, EM : Zemmour, Bauer





Duhamel, c'est juste la voix du Système pour entraver Zemmour.



Je reste sur mon analyse : E. Macron cherche délibérément l'escalade de la violence parce qu'il croit qu'il peut gagner cet affrontement. Ce n'est pas impossible, pour lui et à court terme. Mais pour la France (dont il se fout) et à long terme (dont il se fout aussi), c'est très douteux.

Amon avis, chez les vrais décideurs, ceux qui ont fait Macron, on parie qu'il ira jusqu'en 2022 et qu'il faudra alors sortir un remplaçant, genre le général de Villiers ou la petite Maréchal (qui ne leur fait pas peur).


************
J'ai discuté assez longuement avec un serveur de café à Paris. Il était très remonté contre les Gilets jaunes. Le sempiternel argument individualiste (que j'ai déjà contredit) des anti-GJ : « Ils n'ont qu'à faire comme moi. Ils n'ont qu'à bosser ». Impossible de lui faire entendre que les GJ ne sont  pas tous des oisifs et qu'on n'est pas seul au monde, qu'il y a un contexte, une époque, des choix collectifs, bref une politique qui fait que l'ascenseur social fonctionne plus ou moins, qu'il est plus ou moins aisé de vivre de son travail et qu'à coté des décisions individuelles, il faut aussi regarder en face ces choix collectifs, et les remettre en cause si besoin, ce que font justement les GJ.

Je pense que ce monsieur a objectivement intérêt à être du coté des Gilets jaunes. Pourtant, c'est son coté parisien qui l'emporte.

Bizarrement (ou pas ?), la conversation a dérivé vers les mères célibataires qui ont du mal à joindre les deux bouts « Je ne les ai pas obligées à faire de gosses ». Là encore, les décisions individuelles sont orientées par le collectif, ne serait-ce que la morale.

Il n'était pas agressif mais buté. Je ne peux pas totalement le contredire. A la fin, chacun est responsable de sa vie. Tout de même :

No man is an island,
Entire of itself,
Every man is a piece of the continent,
A part of the main.


Aucun commentaire: