dimanche, février 10, 2019

La répression, ça marche ... pour le moment.

Les Gilets jaunes ont remporté la première manche : manifester l'existence de la France périphérique dans le débat public et ralentir le macronisme.

Mais ils sont en train de perdre la deuxième manche. Ils s'enlisent. Macron remonte (un peu) dans les sondages, va sans doute gagner les européennes sur la division de ses adversaires et il a recommencé à tracer son sillon anti-France. La répression a réussi à lui faire gagner du temps sans rien céder sur l'essentiel.

Je ne fais pas de pronostics. Je me borne à constater qu'un mouvement de l'ampleur des GJ ne peut disparaître sans laisser de traces. Mais Lesquelles ? Je n'en sais rien.

Aucun commentaire: