mardi, février 19, 2019

Syrie : une attaque à l’explosif passée sous silence a bien visé le QG du renseignement militaire francais à Raqqa.

Syrie : une attaque à l’explosif passée sous silence a bien visé le QG du renseignement militaire francais à Raqqa

Il faut fouiller loin pour trouver cette info (merci P).

C'est beau, l'information démocratique : le bruit des bottes a été remplacé par le silence des algorithmes.

*************
Cependant, des informations fiables venant du terrain indiquent que l’offensive en cours contre ce prétendu résidu de Daech piétine et se heurte à des difficultés croissantes.

Le départ ou plus exactement le redéploiement des forces US de Syrie en Irak représente un véritable casse-tête pour le gouvernement de Paris et l’ensemble des réseaux souterrains et mafieux de ce que l’on pourrait qualifier d’État profond français qui s’acharnent non seulement à saboter toute initiative de paix en Syrie mais à faire perdurer le conflit en créant de nouveaux clivages tout en continuant à soutenir la rébellion. Il devient évident que pour Paris, ce n’est plus une question de soutien inconditionnel à Israël ou celui, intéressé, au Qatar mais une tentative désespérée de ne pas perde la face et permettre à Bashar Al-Assad de narguer encore une fois l’État profond français.
*************

Voir aussi l'affaire Legrier.

Tout ceci s'inscrit dans un cadre plus global : Gilets jaunes et compagnie ... Nos technocrates ont complètement largué les amarres, ils sont en roue libre dans leurs obsessions idéologiques. Plus rien de concret, l'intérêt de la France, la stratégie, la réalité, ne les atteint.

Seuls les rapports de forces pour leurs petites magouilles comptent encore, pour la défense de leurs positions, surplombés qu'ils sont par des visions qu'ils ne maitrisent pas, qui les dirigent, et dont ils ne veulent pas changer.





Aucun commentaire: