samedi, mars 21, 2020

Le gouvernement avait deux solutions, il a choisi la troisième.

Face à l'épidémie de COVID-19, il y avait deux solutions :

1) la solution des pays développés : prévoir et réagir. Le gouvernement français a échoué sur les deux tableaux, de la prévoyance et de la réaction.

2) la solution tiers-monde : improviser, laisser mourir et continuer l'activité économique.

Notre gouvernement a choisi la troisième solution : cumuler la catastrophe économique à la crise sanitaire, tout ça parce que nos politiciens n'ont pas les couilles d'assumer les morts que leur imprévoyance et leur immobilisme provoquent. Bravo les gars !





J'espère, sans trop d'illusions, que tout cela finira en Haute Cour puis au petit matin blême au fort de Montrouge.

Mais nous sommes tous coupables : comme je le dis depuis des années, à force de voter ce qui nous tue pour éviter Le Pen, hé bien voilà, nous mourons.

Un peuple qui n'a plus de couilles ne peut pas se plaindre d'être égorgé comme un mouton.

Marine Le Pen n'est pas une lumière mais elle, au moins, aurait fermé les frontières à temps, parce qu'elle ne partage pas l'idéologie sans-frontiériste.

Aucun commentaire: