mardi, avril 28, 2020

Profitons de la crise sanitaire pour accélérer en douce les conneries.

Après la libération de détenus et la régularisation massive de clandestins, voici l’assassinat du nucléaire (et les conditions « écologiques » imposées à Air France aussi).

Comme prévu, ce gouvernement d’enculés persiste dans son être destructeur. La seule chose que la crise peut apprendre à ces gens, c'est à être encore plus enfoirés, retors, dogmatiques, malhonnêtes.

Tout sera comme avant, en pire.

Voter successivement Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron était un lent suicide collectif. Je n’ai pas de raisons de changer cette analyse.

Fermeture de 14 réacteurs: un gâchis financier, humain et climatique



Aucun commentaire: